FILTRES SOLAIRES QUI OFFRENT LA MEILLEURE PROTECTION SOLAIRE POUR LE VISAGE ET LE CORPS

Lorsqu’il s’agit de protéger sa peau du soleil, il est très important de connaître les avantages et les risques de chaque type de filtre solaire. Trouver la meilleure protection solaire pour le visage est crucial car la peau du visage est plus délicate et elle est exposée plus fréquemment aux rayons UV que le reste du corps.

Aujourd’hui, la protection solaire est simplifiée à l’extrême avec les facteurs SPF, alors que des éléments essentiels tels que le bon fonctionnement de la peau sont négligés. Avant de choisir un filtre solaire, nous devons examiner tous les avantages et inconvénients de chaque option pour protéger efficacement notre peau des coups de soleil ainsi que du vieillissement prématuré à long terme.

Lorsqu’il s’agit de protéger sa peau du soleil, il est très important de connaître les avantages et les risques de chaque type de filtre solaire. Trouver la meilleure protection solaire pour le visage est crucial car la peau du visage est plus délicate et elle est exposée plus fréquemment aux rayons UV que le reste du corps.

Aujourd’hui, la protection solaire est simplifiée à l’extrême avec les facteurs SPF, alors que des éléments essentiels tels que le bon fonctionnement de la peau sont négligés. Avant de choisir un filtre solaire, nous devons examiner tous les avantages et inconvénients de chaque option pour protéger efficacement notre peau des coups de soleil ainsi que du vieillissement prématuré à long terme.

PROTECTION SOLAIRE BIOLOGIQUE ANTI-ÂGE – PARTIE 5

Voici le cinquième article de notre série de contenus sur la protection solaire biologique anti-âge.

Voici le cinquième article de notre série de contenus sur la protection solaire biologique anti-âge.

PROTECTION CONTRE LES UV

uv protection SPF 15

L’indice SPF 15 bloque
93 % des rayons UVB

uv protection SPF 20

L’indice SPF 20 bloque
95 % des rayons UVB

uv protection SPF 30

L’indice SPF 30 bloque
97 % des rayons UVB

protection contre les UV SPF50

L’indice SPF 50 bloque
98 % des rayons UVB

Nous sommes exposés à différents types de rayonnements ultraviolets (UV), et il faut se protéger principalement contre les UVA et les UVB.

Nous sommes exposés à différents types de rayonnements ultraviolets (UV), et il faut se protéger principalement contre les UVA et les UVB.

UVA

95 % du rayonnement UV sont des rayons UVA. Les rayons UVA conservent le même niveau d’intensité pendant les heures de clarté tout au long de l’année et ils peuvent provoquer des rides, des ridules, des taches sombres, une peau flasque et un cancer de la peau.

UVB

5% des rayons UV sont des rayons UVB. Les rayons UVB sont en grande partie responsables des coups de soleil des couches superficielles de la peau et aussi du cancer de la peau. La peau synthétise la vitamine D à partir de l’exposition aux rayons UVB.

UVA

95 % du rayonnement UV sont des rayons UVA. Les rayons UVA conservent le même niveau d’intensité pendant les heures de clarté tout au long de l’année et ils peuvent provoquer des rides, des ridules, des taches sombres, une peau flasque et un cancer de la peau.

UVB

5% des rayons UV sont des rayons UVB. Les rayons UVB sont en grande partie responsables des coups de soleil des couches superficielles de la peau et aussi du cancer de la peau. La peau synthétise la vitamine D à partir de l’exposition aux rayons UVB.

Les produits de protection solaire qui passent le test à large spectre protègent à la fois contre les rayons UVA et UVB.

L’indice SPF indique la protection contre les rayons UVB. Il ne s’agit pas d’une échelle linéaire et plus le facteur est élevé, moins la différence de protection est importante.Si l’étiquette du produit mentionne explicitement « UVA » ou le terme « large spectre », cela signifie que la crème solaire contient une protection contre les UVA qui représente au moins un tiers de l’indice SPF. Par exemple, un indice SPF 30 à large spectre, a un SPF de 30 contre les rayons UVB et au moins une valeur de 10 contre les rayons UVA.

Les écrans solaires à indice SPF élevé offrent généralement une protection plus importante contre les UVB que contre les UVA, ce qui peut donner un faux sentiment de sécurité.

Les filtres solaires biologiques, au contraire, peuvent offrir une protection plus élevée contre les UVA car ils agissent également à l’intérieur de la peau.

Il existe également des risques et des inconvénients importants associés aux facteurs SPF élevés, car ils peuvent réduire la synthèse de la vitamine D, ce qui peut entraîner une perturbation du métabolisme de la peau. Cette perturbation peut inhiber la régénération de la peau et provoquer ou aggraver les taches brunes et le mélasma.

Quelle que soit la valeur de l’indice SPF, il faut renouveler l’application de la crème solaire toutes les deux heures pour assurer une protection optimale. Il ne faut pas oublier qu’exposer sa peau au soleil aux heures de pointe peut l’endommager, même si on ne prend pas de coup de soleil.

Les produits de protection solaire qui passent le test à large spectre protègent à la fois contre les rayons UVA et UVB.

L’indice SPF indique la protection contre les rayons UVB. Il ne s’agit pas d’une échelle linéaire et plus le facteur est élevé, moins la différence de protection est importante. Si l’étiquette du produit mentionne explicitement « UVA » ou le terme « large spectre », cela signifie que la crème solaire contient une protection contre les UVA qui représente au moins un tiers de l’indice SPF. Par exemple, un indice SPF 30 à large spectre, a un SPF de 30 contre les rayons UVB et au moins une valeur de 10 contre les rayons UVA.

Les écrans solaires à indice SPF élevé offrent généralement une protection plus importante contre les UVB que contre les UVA, ce qui peut donner un faux sentiment de sécurité.

Les filtres solaires biologiques, au contraire, peuvent offrir une protection plus élevée contre les UVA car ils agissent également à l’intérieur de la peau.

Il existe également des risques et des inconvénients importants associés aux facteurs SPF élevés, car ils peuvent réduire la synthèse de la vitamine D, ce qui peut entraîner une perturbation du métabolisme de la peau. Cette perturbation peut inhiber la régénération de la peau et provoquer ou aggraver les taches brunes et le mélasma.

Quelle que soit la valeur de l’indice SPF, il faut renouveler l’application de la crème solaire toutes les deux heures pour assurer une protection optimale. Il ne faut pas oublier qu’exposer sa peau au soleil aux heures de pointe peut l’endommager, même si on ne prend pas de coup de soleil.

Les différents types d’écrans solaires

  • différents types de protection solaire
  • sun protection filters

Pour nous protéger contre les UV, nous pouvons choisir parmi trois types de filtres solaires qui filtrent les rayons UV : les filtres chimiques, physiques et biologiques. Les produits cosmétiques de protection solaire combinent souvent deux ou trois de ces filtres pour en augmenter les bénéfices.

Pour nous protéger contre les UV, nous pouvons choisir parmi trois types de filtres solaires qui filtrent les rayons UV : les filtres chimiques, physiques et biologiques. Les produits cosmétiques de protection solaire combinent souvent deux ou trois de ces filtres pour en augmenter les bénéfices.

Écran solaire chimique

Les filtres solaires chimiques utilisent des produits chimiques industriels pour empêcher les rayons UV de pénétrer dans la peau en absorbant les rayons par une réaction chimique.

Ils peuvent avoir un indice SPF élevé sans laisser de trace blanche sur la peau. Malheureusement, ils provoquent une accumulation de substances chimiques dans la peau. Ceci est particulièrement dangereux lorsqu’ils sont appliqués de façon régulière, car ces produits chimiques peuvent être absorbés par la peau.

Les filtres solaires chimiques utilisent des produits chimiques industriels pour empêcher les rayons UV de pénétrer dans la peau en absorbant les rayons par une réaction chimique.

Tls peuvent avoir un indice SPF élevé sans laisser de trace blanche sur la peau. Malheureusement, ils provoquent une accumulation de substances chimiques dans la peau. Ceci est particulièrement dangereux lorsqu’ils sont appliqués de façon régulière, car ces produits chimiques peuvent être absorbés par la peau.

chemical sunscreen

Les principes actifs des filtres UV chimiques sont des ingrédients tels que l’oxybenzone, qui sont œstrogéniques, c’est-à-dire qu’ils imitent les œstrogènes dans le corps. De nombreuses études ont établi un lien entre ce type de perturbation hormonale et le cancer, l’endométriose et l’assombrissement hormonal de la peau (hyperpigmentation).

Ces produits chimiques industriels s’accumulent dans la peau et perturbent son métabolisme, la régénération cellulaire et l’autoprotection de la peau contre les radicaux libres.

Ils empêchent également la synthèse correcte de la vitamine D par la peau, qui est cruciale pour le bon fonctionnement des cellules mélanocytaires et la prévention des taches brunes.

Les filtres UV chimiques contaminent également l’eau et l’environnement. Une seule goutte d’oxybenzone dans une piscine de taille olympique tue les coraux et la vie marine. C’est pourquoi ces filtres UV ont déjà été interdits dans plusieurs régions et pays. Il est donc clair que, pour des raisons sanitaires et environnementales, les écrans solaires UV chimiques ne constituent pas un choix optimal, surtout pas sur une base quotidienne. Bien que les médias et certains dermatologues recommandent encore les écrans solaires chimiques, nous considérons qu’ils présentent des risques sérieux pour la peau, le corps et l’environnement à long terme.

La FDA, l’autorité sanitaire américaine, ne reconnaît comme sûrs que deux ingrédients actifs des écrans solaires : les filtres UV physiques oxyde de zinc et dioxyde de titane.

Tous les autres, c’est-à-dire tous les filtres UV chimiques des écrans solaires, ne sont pas reconnus comme sûrs et nécessitent une étude plus approfondie de la part de la FDA.

Les filtres UV chimiques contaminent également l’eau et l’environnement. Une seule goutte d’oxybenzone dans une piscine de taille olympique tue les coraux et la vie marine. C’est pourquoi ces filtres UV ont déjà été interdits dans plusieurs régions et pays. Il est donc clair que, pour des raisons sanitaires et environnementales, les écrans solaires UV chimiques ne constituent pas un choix optimal, surtout pas sur une base quotidienne. Bien que les médias et certains dermatologues recommandent encore les écrans solaires chimiques, nous considérons qu’ils présentent des risques sérieux pour la peau, le corps et l’environnement à long terme.

La FDA, l’autorité sanitaire américaine, ne reconnaît comme sûrs que deux ingrédients actifs des écrans solaires : les filtres UV physiques oxyde de zinc et dioxyde de titane.

Tous les autres, c’est-à-dire tous les filtres UV chimiques des écrans solaires, ne sont pas reconnus comme sûrs et nécessitent une étude plus approfondie de la part de la FDA.

Écran solaire physique

Les filtres solaires physiques ou minéraux contiennent des particules minérales telles que l’oxyde de zinc ou le dioxyde de titane qui empêchent les rayons UV de pénétrer dans la peau grâce à une combinaison de diffusion et de réflexion des rayons. Ils protègent presque immédiatement après leur application sur la peau.

Les filtres solaires physiques ou minéraux contiennent des particules minérales telles que l’oxyde de zinc ou le dioxyde de titane qui empêchent les rayons UV de pénétrer dans la peau grâce à une combinaison de diffusion et de réflexion des rayons. Ils protègent presque immédiatement après leur application sur la peau.

physical sunscreen

Les minéraux sont toutefois visibles sur la peau sous la forme d’une couche blanche opaque.

Il existe trois façons différentes de minimiser cet effet blanchissant dans une formule cosmétique :

1. Minéraux en taille nanométrique
2. Minéraux combinés à des substances synthétiques et chimiquement modifiées
3. Minéraux combinés à un écran solaire biologique

physical sunscreen

1. Minéraux en taille nanométrique (nanoparticules)

L’utilisation des minéraux dans une très petite taille appelée nano réduit leur apparence blanche car elle est si petite que nos yeux ne peuvent pas les voir. Le problème avec les nanoparticules est qu’il s’agit d’une nouvelle technologie et que nous ne savons toujours pas exactement comment leur utilisation dans les cosmétiques peut affecter la santé de la peau et de notre corps.

Alors que les nanoparticules doivent être déclarées sur l’étiquette du produit, il existe également des minéraux de taille normale qui sont recouverts de nanoparticules minérales. Ces types de minéraux enrobés ne doivent actuellement pas être déclarés sur les étiquettes. On doit donc demander au fabricant si les minéraux utilisés sont enrobés ou non.

physical sunscreen cetearyl alcohol

1. Minéraux en taille nanométrique (nanoparticules)

L’utilisation des minéraux dans une très petite taille appelée nano réduit leur apparence blanche car elle est si petite que nos yeux ne peuvent pas les voir. Le problème avec les nanoparticules est qu’il s’agit d’une nouvelle technologie et que nous ne savons toujours pas exactement comment leur utilisation dans les cosmétiques peut affecter la santé de la peau et de notre corps.

Alors que les nanoparticules doivent être déclarées sur l’étiquette du produit, il existe également des minéraux de taille normale qui sont recouverts de nanoparticules minérales. Ces types de minéraux enrobés ne doivent actuellement pas être déclarés sur les étiquettes. On doit donc demander au fabricant si les minéraux utilisés sont enrobés ou non.

physical sunscreen cetearyl alcohol

2. Minéraux combinés à des substances synthétiques et chimiquement modifiées

Pour augmenter la valeur d’indice SPF des écrans solaires minéraux, les fabricants de cosmétiques ajoutent à leurs produits une variété de substances synthétiques et/ou chimiquement modifiées. La liste de ces substances est infinie mais comprend des graisses et des cires modifiées chimiquement telles que le triglycéride caprylique/caprique, l’alcool cétéarylique, le propylène glycol, etc. Elles peuvent également être présentes sous la forme d’un revêtement, qui ne doit pas être déclaré sur l’étiquette du produit.

La plupart de ces substances exigent également que la formule soit chauffée à 70-80°C. La chaleur permet une meilleure dispersion des minéraux dans le produit, ce qui augmente encore la valeur d’indice SPF.

Toutefois, le chauffage réduit ou élimine les nutriments végétaux de la formule.

Très souvent, les crèmes solaires minérales sont commercialisées comme étant naturelles et biologiques, bien qu’elles contiennent les substances susmentionnées. Parfois, elle contient même des filtres chimiques et comme les consommateurs font confiance à la mention « écran solaire minéral » sur l’étiquette, ils ne savent pas ou ne soupçonnent pas la présence d’un écran solaire chimique dans la formule.

La combinaison de minéraux avec des substances synthétiques ou chimiquement modifiées crée une double couche sur la peau qui peut interférer avec son métabolisme et ses mécanismes de régénération.

En raison de ces effets négatifs potentiels à long terme sur la peau, ces types d’écrans solaires ne devraient être utilisés qu’en de rares occasions, lorsque les autres méthodes de protection solaire sont insuffisantes.

3. Minéraux combinés à un écran solaire biologique

La meilleure façon d’augmenter la valeur d’indice SPF et la protection contre les rayons UVA est de combiner une quantité suffisante de minéraux (10-15% de la formule) avec une quantité élevée de filtres biologiques (85-90% de la formule). Les filtres biologiques ne doivent contenir que des huiles pressées à froid et des extraits de plantes entières de la plus haute qualité.

Très souvent, les crèmes solaires minérales sont commercialisées comme étant naturelles et biologiques, bien qu’elles contiennent les substances susmentionnées. Parfois, elle contient même des filtres chimiques et comme les consommateurs font confiance à la mention « écran solaire minéral » sur l’étiquette, ils ne savent pas ou ne soupçonnent pas la présence d’un écran solaire chimique dans la formule.

La combinaison de minéraux avec des substances synthétiques ou chimiquement modifiées crée une double couche sur la peau qui peut interférer avec son métabolisme et ses mécanismes de régénération.

En raison de ces effets négatifs potentiels à long terme sur la peau, ces types d’écrans solaires ne devraient être utilisés qu’en de rares occasions, lorsque les autres méthodes de protection solaire sont insuffisantes.

3. Minéraux combinés à un écran solaire biologique

La meilleure façon d’augmenter la valeur d’indice SPF et la protection contre les rayons UVA est de combiner une quantité suffisante de minéraux (10-15% de la formule) avec une quantité élevée de filtres biologiques (85-90% de la formule). Les filtres biologiques ne doivent contenir que des huiles pressées à froid et des extraits de plantes entières de la plus haute qualité.

Écran solaire biologique

écran solaire minérale sans nanoparticules

La protection contre les UV avec des filtres biologiques sont des nutriments végétaux qui agissent comme des photoprotecteurs pour la peau.

Certaines huiles végétales de haute qualité pressées à froid et certains extraits de plantes entières contiennent des molécules aux propriétés antioxydantes qui transforment les radicaux libres des rayonnements nocifs en molécules inoffensives.

Ces puissants nutriments végétaux stimulent la fonction de réparation cellulaire ainsi que les systèmes de défense propres à la peau. Ils potentialisent également son métabolisme tout au long de la journée, ce qui augmente la capacité de la peau à se régénérer et à se protéger.

Les filtres biologiques permettent la synthèse de la vitamine D par la peau, ce qui est crucial pour la santé de la peau et pour prévenir le vieillissement prématuré de la peau, comme l’hyperpigmentation et les rides.

écran solaire minérale sans nanoparticules

L’élaboration d’un écran solaire biologique à des températures inférieures à 40°C est cruciale pour préserver le maximum de nutriments végétaux. Cette élaboration brute de tous les ingrédients maximise les avantages antioxydants de la formule et stimule la régénération et l’autoprotection de la peau.

Si la formule est combinée à des minéraux, l’absence de chauffage extrême, qui augmente l’indice SPF, se traduit par un facteur légèrement inférieur contre les rayons UVB dans les tests en laboratoire de l’indice SPF. La concentration de nutriments végétaux ainsi que les bains de soleil progressifs peuvent compenser la valeur d’indice SPF inférieure indiquée sur l’étiquette.

L’élaboration d’un écran solaire biologique à des températures inférieures à 40°C est cruciale pour préserver le maximum de nutriments végétaux. Cette élaboration brute de tous les ingrédients maximise les avantages antioxydants de la formule et stimule la régénération et l’autoprotection de la peau.

Si la formule est combinée à des minéraux, l’absence de chauffage extrême, qui augmente l’indice SPF, se traduit par un facteur légèrement inférieur contre les rayons UVB dans les tests en laboratoire de l’indice SPF. La concentration de nutriments végétaux ainsi que les bains de soleil progressifs peuvent compenser la valeur d’indice SPF inférieure indiquée sur l’étiquette.

La lumière naturelle du soleil est bonne pour vous

La protection qu’offre un filtre biologique augmente avec chaque jour d’application, car les systèmes de réparation et de défense de la peau se renforcent.

Quelques minutes d’exposition au soleil par jour sont nécessaires pour que la peau synthétise la vitamine D. Avec un filtre solaire biologique, la peau obtient un teint et une couleur uniformes, tout en étant capable d’améliorer sa résistance aux dommages causés par les rayons UV.

Les filtres biologiques associés à une petite quantité de minéraux tels que Zen Solaire offrent une protection solaire suffisante qui agit avec le mécanisme d’autodéfense naturel de la peau.

Avec une exposition progressive au soleil, la résistance de la peau aux dommages causés par les UV est améliorée au fil du temps. Ce type de protection solaire multifactorielle ne peut être mesuré dans les tests d’indice SPF actuels, car les tests sont effectués sur une seule journée et sur une peau non bronzée.

En bref, les filtres biologiques agissent à l’intérieur de la peau pour lui permettre de combattre les radicaux libres du rayonnement UV. Les plantes photoprotectrices constituent donc la meilleure et la plus saine des protections contre le rayonnement UVA.

Avec une exposition progressive au soleil, la résistance de la peau aux dommages causés par les UV est améliorée au fil du temps. Ce type de protection solaire multifactorielle ne peut être mesuré dans les tests d’indice SPF actuels, car les tests sont effectués sur une seule journée et sur une peau non bronzée.

En bref, les filtres biologiques agissent à l’intérieur de la peau pour lui permettre de combattre les radicaux libres du rayonnement UV. Les plantes photoprotectrices constituent donc la meilleure et la plus saine des protections contre le rayonnement UVA.

Formules d’écrans solaires

Les formules des écrans solaires combinent souvent différents types de filtres solaires. Pour évaluer un produit de protection solaire, on doit connaître le pourcentage approximatif de chaque filtre solaire et du reste des ingrédients.

Très souvent, les écrans solaires chimiques ou physiques annoncent la présence d’ingrédients végétaux dans leurs formules, mais le pourcentage réel est minime et la plupart des nutriments sont perdus en raison du chauffage excessif pendant le processus de production

Un marketing astucieux fait croire au consommateur que ces « cosmétiques rapides » sont très bénéfiques pour la peau, alors qu’ils ne sont souvent qu’un mélange d’eau et de produits chimiques fabriqués par l’homme.

Les formules des écrans solaires combinent souvent différents types de filtres solaires. Pour évaluer un produit de protection solaire, on doit connaître le pourcentage approximatif de chaque filtre solaire et du reste des ingrédients.

Très souvent, les écrans solaires chimiques ou physiques annoncent la présence d’ingrédients végétaux dans leurs formules, mais le pourcentage réel est minime et la plupart des nutriments sont perdus en raison du chauffage excessif pendant le processus de production

Un marketing astucieux fait croire au consommateur que ces « cosmétiques rapides » sont très bénéfiques pour la peau, alors qu’ils ne sont souvent qu’un mélange d’eau et de produits chimiques fabriqués par l’homme.

pigment riche en caroténoïdes

Les crèmes solaires véritablement biologiques sont très chères en comparaison, car elles utilisent des plantes biologiques et nécessitent des techniques d’élaboration artisanales.

Il est important qu’on évalue les avantages et les inconvénients de chaque formule de protection solaire.

Nous croyons que la formule de protection contre les UV doit :

  • Contenir des filtres qui sont considérés comme sûrs par les organismes de réglementation de la santé tels que la FDA
  • Protéger contre les rayons UVA et UVB
  • Être exempte de produits chimiques, sans nanoparticules et sans revêtements nocifs
  • Être exempte d’ingrédients qui perturbent le métabolisme de la peau
  • Permettre la synthèse de la vitamine D
  • Contenir une forte concentration de nutriments végétaux pour combattre les radicaux libres tout en stimulant la fonction de réparation des dommages cellulaires de la peau.
  • Être élaborés crus (en dessous de 40°C)
pigment riche en caroténoïdes

Les filtres chimiques, même s’ils sont associés à des particules minérales et à un minimum d’extraits de plantes, ne sont pas une bonne option pour la peau.

Ils peuvent protéger des coups de soleil, mais peuvent avoir de nombreux effets secondaires négatifs car ils déposent sur la peau des substances synthétiques et d’autres substances contaminantes. Ils peuvent rendre le corps sensible aux perturbations hormonales tout en provoquant une pollution environnementale.

L’écran solaire physique est une meilleure option, mais seulement s’il est exempt de nanoparticules et de revêtement. Elle doit également être exempte de cires, de graisses synthétiques et de graisses chimiquement modifiées, car ces substances créent une couche sur la peau qui altère ses fonctions de respiration et d’élimination des toxines, ce qui influence négativement les mécanismes de réparation de la peau.

Les filtres chimiques, même s’ils sont associés à des particules minérales et à un minimum d’extraits de plantes, ne sont pas une bonne option pour la peau.

Ils peuvent protéger des coups de soleil, mais peuvent avoir de nombreux effets secondaires négatifs car ils déposent sur la peau des substances synthétiques et d’autres substances contaminantes. Ils peuvent rendre le corps sensible aux perturbations hormonales tout en provoquant une pollution environnementale.

L’écran solaire physique est une meilleure option, mais seulement s’il est exempt de nanoparticules et de revêtement. Elle doit également être exempte de cires, de graisses synthétiques et de graisses chimiquement modifiées, car ces substances créent une couche sur la peau qui altère ses fonctions de respiration et d’élimination des toxines, ce qui influence négativement les mécanismes de réparation de la peau.

avantages exposition au soleil en extérieur

Un écran solaire biologique sans minéraux ajoutés est une bonne option lorsqu’on se trouve à l’intérieur ou pendant de courtes périodes d’exposition à l’extérieur.

Pour une exposition prolongée et directe, la formulation idéale combine 10-15% de particules minérales avec 85-90% de filtres biologiques issus de nutriments végétaux. Les minéraux bloquent les rayons UVA et UVB, tandis que les nutriments végétaux concentrés luttent contre les radicaux libres.

Une concentration aussi élevée d’écran solaire biologique stimule la fonction métabolique de la peau, ce qui entraîne une réparation et un rajeunissement profonds de la peau. Elle permet la synthèse de la vitamine D, ce qui entraîne un fonctionnement optimal des cellules mélanocytaires et donc une pigmentation cutanée uniforme.

Bien que l’indice SPF d’un écran solaire biologique contenant 10 à 15 % de minéraux puisse être inférieur à celui d’autres formules, cette combinaison offre la meilleure protection solaire contre les rayons nocifs ainsi que contre le vieillissement cutané et l’hyperpigmentation.

Il ne fait aucun doute que toute protection solaire est préférable à l’absence de protection solaire. En découvrant « combien de SPF la peau a besoin », on peut créer sa stratégie personnalisée de protection solaire et choisir la meilleure protection solaire pour sa peau.

Il ne faut pas oublier que chaque écran solaire doit être réappliqué toutes les deux heures pendant l’exposition directe au soleil. Nous recommandons éviter toujours le soleil aux heures de pointe et de porter un chapeau de soleil et des vêtements de protection si on reste plusieurs heures à l’extérieur.

Lorsqu’on se demande quelle est la meilleure protection solaire, il est important de se rappeler que la protection solaire biologique pour le visage est particulièrement importante car la peau est plus fine, fréquemment exposée aux rayons UV et plus sujette au vieillissement cutané que les autres parties du corps.

Il ne fait aucun doute que toute protection solaire est préférable à l’absence de protection solaire. En découvrant « combien de SPF la peau a besoin« , on peut créer sa stratégie personnalisée de protection solaire et choisir la meilleure protection solaire pour sa peau.

Il ne faut pas oublier que chaque écran solaire doit être réappliqué toutes les deux heures pendant l’exposition directe au soleil. Nous recommandons éviter toujours le soleil aux heures de pointe et de porter un chapeau de soleil et des vêtements de protection si on reste plusieurs heures à l’extérieur.

Lorsqu’on se demande quelle est la meilleure protection solaire, il est important de se rappeler que la protection solaire biologique pour le visage est particulièrement importante car la peau est plus fine, fréquemment exposée aux rayons UV et plus sujette au vieillissement cutané que les autres parties du corps.